Investir dans un logement solidaire, c’est réaliser un investissement locatif tout en effectuant une bonne action. En effet en mettant en location un logement solidaire vous donnerez un coup de pouce aux ménages aux ressources les plus modestes. Mais qu’est-ce qu’un logement solidaire ? Comment en faire l’acquisition ? Est-ce un placement intéressant ? Voyons cela en détails.

Qu’est-ce qu’un logement solidaire ?

Un logement solidaire est un bien immobilier destiné à loger les personnes les plus démunies. Ces dernières n’ont, soit pas les ressources pour payer un loyer ordinaire, ou n’ont pas réussi à obtenir un logement social. Le but d’un logement solidaire est d’être un tremplin pour les personnes en difficulté. Ce logement leur permettrait de retrouver de la stabilité, un travail, avant de pouvoir se loger dans un appartement classique.

Quels sont les avantages à investir dans un logement solidaire ?

Il est légitime de se demander en quoi investir dans un logement solidaire peut être intéressant étant donné que le locataire ne paye pas de loyer. Et pourtant, l’investissement dans un logement solidaire a des arguments pour convaincre. En effet si vous devenez « propriétaire solidaire », vous aurez plusieurs avantages :

  • Une tranquillité de gestion : cette dernière sera prise en charge intégralement par un organisme solidaire
  • Des aides à la rénovation : elles prennent souvent la forme de subventions
  • Une fiscalité très avantageuse
  • Un prix d’achat réduit : en effet, les logements solidaires coûtent en moyenne 40% moins cher que des logements classiques.

Concernant les loyers ils vous seront payés par l’organisme de gestion et non par les locataires eux-mêmes.

Comment s’y prendre pour faire l’acquisition d’un logement solidaire ?

Acheter un logement solidaire est relativement simple. L’achat est néanmoins réservé à ceux ne dépassant pas un certain plafond de ressources qui varient en fonction du nombre de personnes composant le foyer fiscal.

Si vous êtes éligible, vous pourrez signer avec l’OFS un bail solidaire pour une durée minimale de 18 ans.

Quels critères prendre en considération pour acheter votre logement solidaire ?

Choisir un logement solidaire ne requiert pas la même prudence qu’un appartement standard. En effet, le risque de ne pas trouver de locataire est quasiment nul. Par ailleurs, le bail étant de 18 ans il est assez rare que des investisseurs cherchent à investir dans un logement solidaire dans le but de le revendre et de réaliser une plus-value. Ainsi prenez en considération le prix de votre bien, le coût des éventuels travaux à réaliser, et demandez conseils à l’OFS pour avoir une idée des recettes locatives que vous pourrez percevoir.

Quels avantages fiscaux s’appliquent à la location de logements solidaires ?

Acheter un logement solidaire c’est aussi bénéficier d’une fiscalité avantageuse. En mettant en location votre logement solidaire vous pourrez obtenir un abattement fiscal sur les revenus issus de vos recettes locatives jusqu’à 85%. Par ailleurs vous ne paierez aucune taxe foncière sur votre bien, ce qui vous fera réaliser des économies chaque année, notamment dans les villes où le foncier est cher. Enfin dernière chose, votre bien ne sera pas comptabilisé dans l’assiette de calcul de l’impôt sur la fortune immobilière. Ainsi, si vous dépasser l’assiette et êtes soumis à l’IFI, il peut être intéressant de revendre un bien pour acquérir un logement solidaire et ainsi éviter d’être soumis à l’IFI.

Notre avis sur l’investissement dans les logements solidaires

Investir dans un logement solidaire est un investissement malin mais qui nécessite quelques précautions. Vous devrez correctement effectuer vos calculs de rentabilité pour être certains que votre opération sera rentable en prenant en considération aussi bien les avantages (exonérations d’impôts, de taxes…), mais également les inconvénients (loyers plus faibles qu’un logement standard). Si l’opération vous semble intéressante, vous aurez la possibilité de devenir propriétaire, de réduire vos impôts, mais également d’aider des personnes en difficulté à trouver un logement.

Le saviez-vous ?

Contrairement à la location d’un appartement classique, avec le logement solidaire vous percevrez vos loyers que votre bien soit occupé ou non ! Cela constitue pour l’acheteur une réelle sécurité, notamment s’il doit rembourser un crédit immobilier grâce à ses recettes locatives.