Le compte courant rémunéré est une méthode de placement qui promet un important rendement. Déjà utilisé partout dans le monde, il n’a pourtant été accepté en France qu’en 2005. Et même que l’engouement des professionnels financiers ne s’est pas fait ressentir immédiatement. Il aura encore fallu 3 ans après pour que les banques (Ecureuil devenu Caisses d’Epargne) proposent enfin le premier compte courant rémunéré. Les autres plus populaires ont suivi le phénomène plus longtemps après comme l’Axa Banque, la Monabanq, la Groupama Banque ou la Boursorama Banque.

Est-ce que le compte courant rémunéré est encore d’actualité ? Pourquoi les banques sont peu disposées à le proposer ? Y-a-t-il réellement un avantage à investir dans un compte courant rémunéré ? Découvrons-le ensemble dans les lignes suivantes.

Qu’est-ce qu’un compte courant rémunéré ?

Le compte courant rémunéré permet d’obtenir un rendement sur les liquidités que les investisseurs placent sur un compte bancaire. Son fonctionnement est le même que celui du compte courant classique. La seule différence est que les titulaires du compte courant rémunéré perçoivent des intérêts fiscalisés quand leur compte est créditeur. Ces intérêts fiscalisés sont calculés quotidiennement, et non pas par quinzaine, selon un taux librement choisi par la banque.

En effet, les intérêts fiscalisés des comptes courants rémunérés sont calculés en fonction de la base du solde au jour le jour. La rémunération varie ainsi en fonction des banques qui proposent le produit, elle varie de 0,10% à 0,25% brut. Ensuite, ces intérêts sont reversés sur le compte par mois ou par trimestre.

Les services offerts par le compte courant rémunéré restent les mêmes que ceux pour les comptes de dépôt à savoir : cartes bancaires, chéquiers… De ce fait, le compte courant rémunéré s’adresse à tous ceux qui recherchent un fonds de roulement permanent.

Comment ouvrir un compte courant rémunéré ?

Pour ouvrir un compte courant rémunéré, il faut présenter les mêmes justificatifs requis pour l’ouverture d’un compte de dépôt classique :

  • Le justificatif d’identité
  • Le justificatif de domicile
  • Le justificatif de revenus

Généralement, l’ouverture d’un compte courant rémunéré est gratuite. Toutefois, il faut savoir qu’elle est associée à une autre souscription obligatoire d’une formule de services, qui est payante. A l’ouverture du compte rémunéré, une convention définissant les règles de gestion applicables sera établie entre le titulaire et la banque. Autrement dit, il est possible de négocier le taux de rémunération et des frais de gestion avec son conseiller bancaire avant la signature de cette convention de compte.

Il faut savoir que tous les comptes courants rémunérés ne proposent pas une rémunération au premier euro. Parfois, il faut approvisionner son compte au maximum. Et dans d’autres cas, certaines banques imposent un montant plafond qu’il faut atteindre avant de prétendre à la rémunération promise. En cas de découvert bancaire, les intérêts perçus seront déduits des agios. C’est en effet l’un des risques principaux du compte courant rémunéré.

Est-il risqué d’investir dans un compte courant rémunéré ?

Oui, il existe certains risques à considérer si vous souhaitez investir dans un compte courant rémunéré. Déjà, il faut savoir que ce type de compte propose un capital garanti, mais faiblement rémunéré. C’est-à-dire que les fonds versés bénéficient d’une garantie contre tout risque de perte en capital. Par exemple, une garantie publique à hauteur de 100 000 euros est proposée aux titulaires de comptes courants rémunérés en cas de faillite de la banque.

Toutefois, malgré cette garantie, la rémunération du compte courant reste faible. Actuellement, le taux de rémunération varie entre 0,25% et 1%. Certaines banques proposent parfois des offres promotionnelles, mais généralement, il n’y a pas mieux que ces taux de rémunération sur le marché. Aussi, pour garantir un meilleur rendement, il faut placer un montant conséquent sur le compte courant rémunéré. Cela signifie que comparé à d’autres produits d’épargne, ce type de contrat ne vous fait gagner que peu d’argent.

En même temps, il est aussi important de souligner que ce taux d’intérêts sera amputé de la fiscalité sur les intérêts afin d’obtenir le taux d’intérêt net. Cela a pour conséquence la diminution du rendement.

Combien espérer gagner avec un tel placement ?

Le calcul des intérêts du compte courant rémunéré se fait au jour le jour. Généralement, il s’effectue en soirée. Une base de 1/365ème du taux d’intérêt annuel est donc appliquée. Si le compte courant enregistre un solde élevé, la rémunération sera plus conséquente. Ensuite, après cumulation des intérêts, ceux-ci seront versés sur le compte du titulaire à la fréquence convenue à la souscription du contrat : tous les trimestres, tous les mois ou par an.

Comme déjà évoqué, généralement le taux de rémunération varie entre 0,25% et 1% pour la plupart des banques proposant un compte courant rémunéré. Elles sont peu nombreuses actuellement sur le marché. En effet, seulement 10 à 15% des banques françaises proposent le compte courant rémunéré.

Aussi, pour espérer gagner beaucoup d’argent avec ce placement, il est impératif de commencer par une recherche approfondie concernant les offres et les taux de rémunération proposés. Il est aussi recommandé de demander conseils auprès de son conseiller financier afin de savoir si le compte courant rémunéré est bien le type d’investissement à réaliser. En effet, vu que la rentabilité est faible, d’autres produits d’épargnes peuvent être plus intéressants.

Les bénéfices réalisés grâce à ce placement sont-ils soumis à l’impôt ?

La rémunération obtenue à partir d’un compte courant rémunéré sera prise en compte dans le calcul du revenu imposable du titulaire. A ce titre, elle sera incluse dans le calcul de l’impôt sur le revenu.

Ainsi, les intérêts des comptes courants rémunérés seront soumis au PFU ou Prélèvement forfaitaire Unique à un taux de 12,8%. Ils seront également affectés par un taux de 17,2% relatif aux prélèvements sociaux. Ce taux global de 30% a été introduit depuis 2018, plus précisément avec la loi de finances pour 2018.

Toutefois, le titulaire du compte courant rémunéré pourra appliquer un taux d’imposition identique à l’ensemble de ses produits financiers. Pour ce faire, il devra opter pour l’imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu lors de sa déclaration annuelle des revenus.

En revanche, il est vraiment important de noter que l’option pour le barème de l’impôt sur le revenu est une option globale intégrant l’ensemble des revenus financiers, même les plus-values. Au final, le risque principal à prendre en compte est la baisse du rendement du placement en compte courant rémunéré.

Aussi, encore une fois, avant d’investir dans un compte courant rémunéré, il est utile de faire une étude approfondie et se fier à un expert financier. C’est la seule manière de savoir si ce type de placement est réellement fait pour vous.

Le saviez-vous ?

Contrairement aux livrets d’épargne, les intérêts du compte courant rémunéré sont calculés quotidiennement en fonction du solde disponible. Les intérêts sont versés tous les mois ou tous les trimestres en fonction des banques.