Qu’est-ce qu’un Compte Epargne Logement ? Quel est son taux ? Son plafond ? Est-il intéressant d’en ouvrir un et de capitaliser dessus en vue d’un investissement immobilier ?

Qu’est-ce qu’un compte épargne logement ?

Le CEL (Compte Epargne Logement), est un produit d’épargne réglementé. Le but du CEL est d’offrir à son détenteur la possibilité à terme d’obtenir un crédit immobilier à taux réduit. Le compte épargne logement est plafonné à 15 300 € mais il est possible de dépasser ce plafond avec la capitalisation des intérêts.

Quelles sont les conditions d’ouverture d’un CEL ?

Les conditions d’ouverture d’un CEL relatives à la personne sont extrêmement souples. En effet, même les mineurs ou les personnes sont tutelles / curatelles peuvent en ouvrir un. Pour ouvrir un CEL, il faudra simplement ne pas en détenir déjà un (les CEL sont limités à un par personne), et réaliser un dépôt minimum de 300€ (solde minimum qu’il faudra maintenir pendant toute la durée de vie du CEL).

Comment débloquer un CEL et récupérer ses fonds ?

La clôture d’un PEL peut se faire soit à l’initiative de son détenteur, soit à celle de la banque. Dans le premier cas, il devra envoyer une lettre A/R à sa banque précisant qu’il souhaite clore son CEL.

Dans le cas où le détenteur du compte venait à retirer une somme qui ferait passer le solde du compte en deçà de 300€, le CEL serait automatiquement clos par la banque.

Quelles sont les différences entre un CEL et un PEL ?

Le PEL (Plan Epargne Logement) et le CEL (Compte Epargne Logement) sont des livrets d’épargne sans risque assez similaires dans leur fonctionnement. Ils possèdent néanmoins quelques différences :

  • Le versement initial (225€ pour un PEL / 300€ pour un CEL)
  • Le plafond (61 200€ pour un PEL / 15 300€ pour un CEL)
  • Le taux d’intérêt (1% pour un PEL, 0,5% pour un CEL)

Par ailleurs, s’il est possible de retirer de l’argent d’un CEL, il ne sera pas possible de le faire avec un PEL. Ainsi le CEL se voit comme un placement plus court-termiste (plafond bas, liquidité immédiate), alors que le PEL se positionne plutôt comme un placement long-terme.

Flat Tax et prime d’Etat : quelle fiscalité pour le CEL ?

En 2018, le gouvernement a mis en place plusieurs changements concernant le CEL à travers la loi de finances. Pour tout Compte Epargne Logement ouvert à partir du 1er janvier 2018, les modifications sont les suivantes :

  • les intérêts produits seront soumis à l’impôt à travers la « Flat Tax ». Il s’agit d’un prélèvement forfaitaire de 30% sur les intérêts, regroupant 12,8% d’impôts sur le revenu et 17,2% de prélèvement sociaux dont la CSG.
  • La Prime d’Etat (qui équivalait à 50% des intérêts acquis) n’existera plus.

Notre avis sur le CEL

Il est vrai que le CEL a longtemps été un produit d’épargne intéressant pour les jeunes. Il permet de capitaliser sans risque jusqu’à plus de 15 000€ et offre surtout une liquidité immédiate. Il ne permet cependant pas de générer de gros intérêts (taux d’intérêt bas et fiscalisation de ces derniers).

Le saviez-vous ?

Placer son argent dans un CEL est un excellent moyen de se constituer un capital dans le but de réaliser un investissement immobilier. En effet, il permet de cumuler plus de 15 000€ et a cet avantage d’offrir une disponibilité immédiate.