La « livre britannique » ou « livre sterling » est la monnaie officielle du Royaume-Uni. Sur le marché boursier, son code est le « GBP ». Après le dollar américain, l’euro et le yen japonais, la livre britannique est la 4ème monnaie la plus échangée sur le marché des changes. Elle tient donc un rôle important dans l’histoire de l’économie mondiale. A une époque, elle était même la monnaie dominante dans le monde entier. Toutefois, après la 2ème guerre mondiale, la livre britannique a perdu sa prééminence et a cédé sa place au dollar américain. Malgré cette situation, sa pertinence reste intacte, et la monnaie britannique reste l’une des plus recherchées par les traders de devises.

Vous souhaitez investir dans la livre britannique ? Découvrez notre analyse sur le sujet afin de vous faire une idée sur les dispositions à prendre pour réussir votre investissement.

Où et comment acheter des devises étrangères ?

Plusieurs moyens existent pour acheter des devises étrangères. Les options traditionnelles comme commander des devises étrangères à sa banque ne sont plus très populaires. A contrario, les achats de devises étrangères en ligne ont plus la côte. Evidemment, le délai d’attente est largement réduit puisqu’il n’y a pas de file. Toutefois, bien que l’achat de devises étrangères en ligne soit plus pratique, il existe néanmoins des règles à suivre.

Par exemple, il est important de mentionner que pour l’achat d’une devise en ligne, vous avez le choix entre les devises courantes et les devises exotiques. La première catégorie de devises comprend les monnaies étrangères suivantes : le dollar américain, le yen japonais, la livre sterling, le dollar canadien, le franc suisse, le yuan chinois, le dollar de Hong-Kong, le rand de l’Afrique du Sud, le ryial de l’Arabie Saoudite, le dollar australien, le dinar du Bahrein, le lev bulgare, le peso chilien, le won coréen, le kuna croate, la couronne du Danemark, le peso dominicain, le dirham des Emirats Arabes, le forint hongrois, la roupie indienne, le sheqel israélien, le dinar jordanien, le ringitt malaisien, la roupie mauricienne, le peso mexicain, etc.

Dans la seconde catégorie, c’est-à-dire les devises exotiques, vous avez : le real brésilien, le dollar des Caraïbes Orientales, le dinar du Koweit, le franc Djibouti, le lari de Géorgie, le franc CFP de la Polynésie Française, le franc FCA de l’Afrique de l’Ouest, le leke albanien, le dram arménien, etc.

Les investisseurs peuvent régler immédiatement leur achat de devises étrangères en ligne par carte bancaire ou par virement. Selon leur choix, leurs devises peuvent être livrées en main propre et sous pli sécurisé à leur domicile moyennant des frais supplémentaires. Ou alors, leurs devises peuvent être retirées dans les guichets du bureau de change proposant les monnaies étrangères en ligne.

Généralement, les bureaux de change en ligne n’imposent aucune limite quant au volume de devises étrangères souhaité par un investisseur. Cela n’est pas une garantie absolue. Aussi, il est préférable de se renseigner au préalable avant d’investir auprès un bureau de change. Un expert en bourse pourra vous apporter toutes les informations dont vous avez besoin à ce sujet.

Comment se porte la livre britannique en 2020 ?

Au début de l’année 2019, la livre britannique se portait bien. La paire GBP/USD a atteint son summum, une cote de 1.3515, qui perdurait depuis le mois de mai 2018. Elle a ainsi enregistré un taux de progression de 12% grâce aux résultats des élections britanniques du 12 décembre 2019, marqués par la victoire écrasante du Parti Conservateur. Cette progression intervient principalement sur une période de léger affaiblissement de l’euro.

Toutefois, dès le début de l’année 2020, la situation a complètement changé. En effet, on remarque une baisse du taux de la devise britannique face au dollar américain. La livre britannique perd ainsi 0,70% face au dollar, et 0,64% face à l’euro. Selon les experts financiers, c’est l’annonce trop tôt de Gertjan Vlieghe, membre du Comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre, faisant référence à une éventuelle baisse du taux qui est la source de cette situation.

Cette vive progression resta toutefois éphémère. En effet, beaucoup craignent encore les revers du Brexit sans accord. Normalement, le Royaume-Uni quitte donc l’Union Européenne à la fin du mois de janvier 2020. Le pays reste néanmoins dans l’Union douanière jusqu’au 31 décembre 2020. Les accords de changes établis pendant une période postérieure à cette date devaient donc faire l’objet d’un accord commercial selon Boris Johnson, le Premier Ministre Britannique. Cela a impacté l’engouement des investisseurs pour cette monnaie étrangère, du moins pour cette année 2020.

Les relations commerciales entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni après le Brexit sont encore floues. Cela rend les investissements sur cette devise étrangère peu nombreux depuis la fin de l’année 2019. La chute du change GBP/USD a considérablement influencé les grands investisseurs en bourse sur les devises étrangères. Cela ne signifie pas pour autant que la livre britannique n’est pas un bon actif. Les risques sont juste plus grands compte tenu de l’incertitude du marché que le Brexit influence énormément.

Quelle influence a eu le Brexit sur le cours de la livre Britannique ?

Le Brexit désigne la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne. Cette décision a été votée le 23 juin 2016 quand l’ancien premier ministre James Cameron a organisé un référendum. A ce titre, 51,9% des Britanniques ont exprimé le désir de sortir de l’Union Européenne et disposaient de 2 années pour préparer leur sortie effective. Toutefois, la date d’échéance a été repoussée à maintes reprises.

Après plusieurs négociations, la sortie effective du Royaume-Uni de l’Union Européenne a finalement été décidée pour le 31 janvier 2020. Un nouvel accord de sortie a alors été conclu. Le 22 janvier, ce nouvel accord fut adopté définitivement par le parlement britannique. Et le 29 janvier, le parlement européen l’a aussi validé. Plusieurs premiers ministres britanniques se sont succédé entre juillet 2016 et juillet 2019 pour diriger toutes les négociations relatives au Brexit.

A ce jour, les analystes financiers n’arrivent pas vraiment à émettre une prédiction pour l’avenir de la livre Britannique après le Brexit. En effet, les avis sont mitigés. Certains pensent que ce sera une catastrophe, et d’autres restent plus optimistes. Pour appuyer leurs argumentations, certains experts affirment que le Brexit fragilise l’Union Européenne. Celle-ci perd, en effet, l’une de ses trois plus grandes puissances financière et militaire. Pour les experts optimistes, ils estiment pourtant que le Brexit pourrait être bénéfique à l’Union Européenne. Ils croient, en effet, que le départ du Royaume-Uni inciterait assurément des réformes institutionnelles, qui viseraient le retour en force de l’Union Européenne.

Pour le Brexit, plusieurs négociations ont été entamées, notamment celles qui concernent :

  • La facture de la sortie de l’UE
  • La libre circulation des personnes entre l’UE et le Royaume-Uni, et vice-versa
  • La situation des expatriés et des travailleurs transfrontaliers
  • Les futures relations commerciales (procédures douanières, réglementation environnementale, de sécurité et de santé)

Il est donc important de se pencher sur l’actualité politique, financière, sociale… du Royaume-Uni et du reste du monde pour pouvoir spéculer correctement avec la Livre Britannique. A l’heure actuelle, il est difficile de prévoir s’il est bénéfique d’investir dans la Livre Britannique ou non. La situation change continuellement. Par exemple, après l’annonce du Brexit, la livre Britannique et le pouvoir d’achat des ménages ont chuté. La bourse de Londres a ouvert en baisse de 7%, celle de Hong-Kong et de Tokyo ont plongé, et celle de Frankfort et Paris enregistre une baisse de 10%. En revanche, ces derniers temps, on a constaté une remontée exceptionnelle, bien que celle-ci ne s’étende pas encore sur le long terme.

Investir dans la livre britannique est-ce donc une bonne idée ?

La principale source de crainte des experts financiers vis-à-vis du Brexit est le délai de négociations. Selon le gouvernement britannique, il faudrait plusieurs années pour rendre effectifs les divers changements apportés par le Brexit. Cette longue période de négociations de nouveaux accords risquent fortement de déprécier la valeur de la livre britannique.

En même temps, la baisse du pouvoir d’achat des Britanniques (4 300 livres par an) n’est pas propice à un bon investissement dans cette monnaie étrangère. D’ailleurs, selon les experts, ce PIB pourrait encore diminuer jusqu’à 6% d’ici l’année 2030. D’un autre côté, le relèvement des barrières douanières durant la longue période de transition suivant le Brexit risque d’affecter le commerce et l’attraction des investissements. L’avenir des entreprises britanniques ne sont donc pas certain à l’heure actuelle.

Alors, est-il encore intéressant d’investir dans la livre britannique ? Pour y répondre, il est important de préciser qu’investir en bourse signifie spéculer. Dans tous les cas, un risque de perte subsistera, qu’il s’agisse de la livre britannique ou d’une autre monnaie étrangère. Autrement dit, rien ne vous empêche d’investir dans la livre britannique. Les craintes des experts après le Brexit peuvent ne pas se produire. Il n’y a aucune certitude, tout dépendra de votre flair en tant qu’investisseur boursier.

Est-ce donc une bonne idée d’investir dans la livre britannique ? Oui et non. Oui, parce que le Royaume-Uni constituera toujours une grande puissance mondiale. Aussi, malgré les craintes d’une dévalorisation de la livre britannique, le contraire peut également se produire : la progression fulgurante de cette monnaie étrangère. Non, du moins pour les traders débutants, parce qu’un investissement dans la livre britannique requiert une longue période de patience afin de voir l’évolution de la monnaie. Pour un investisseur ne disposant pas des moyens financiers nécessaires, le risque de perte en capital demeure trop grand.

Le choix d’investir ou non dans la livre britannique dépend alors de plusieurs autres paramètres qui peuvent être définis par un expert financier. Avant de vous lancer, il est fortement recommandé de consulter un courtier professionnel qui saura vous guider sur ce marché boursier fortement évolutif. Cet expert déterminera tous les indicateurs favorables à votre investissement et vous conseillera les meilleures démarches à suivre.

Quand revendre sa livre britannique et comment s’y prendre ?

Malgré les incertitudes qui pèsent sur la livre britannique, il est possible d’investir sur cette monnaie étrangère et en tirer des bénéfices. L’important est de savoir empêcher que ces incertitudes ne gagnent du terrain et de trouver le bon créneau pour revendre vos devises étrangères.

Pour ce faire, il est conseillé de trouver un courtier professionnel. Acheter/vendre sa livre britannique en ligne est bien plus rapide que chez une banque ou un bureau de change. De plus, la parité EUR/GBP est ouverte 5 jours sur 7 et 24h/24.

Pour revendre votre livre britannique, il vous faudra un compte chez un courtier en ligne. Lorsque vous voudrez revendre vos devises étrangères, vous devrez vous connecter à ce compte et accéder au marché boursier. Ensuite, il faudra rechercher la paire EUR/GBP et choisir le nombre de lots que vous souhaitez revendre ou acheter. Veillez simplement à déterminer la meilleure hausse de valeur de l’euro pour la revente. Cela augmentera votre rendement de trading.

Si vous débutez dans cet univers, n’oubliez pas que les conseils d’un expert courtier vous seront primordiaux.

Le saviez-vous ?

L’Ecosse et l’Irlande du Nord, bien que faisant partie du Royaume-Uni, disposent de leur propre monnaie. Ainsi par exemple l’Ecosse possède la Livre Ecossaise qui suit le même cours que la livre sterling.