Investir en bourse est un bon moyen de placer son argent et de tirer un rendement exceptionnel. Toutefois, c’est à condition que l’on maîtrise parfaitement bien les rouages de l’investissement boursier et que l’on dispose d’un minimum de connaissances sur le sujet.

Parmi les actifs spéculatifs préférés des investisseurs, il y a les devises étrangères : le dollar, le yen japonais, la couronne norvégienne, etc. Mais dans quel intérêt ? Quel rendement peut-on espérer d’un investissement dans des devises étrangères ? Découvrons tout cela ensemble dans cet article.

Quel est l’intérêt d’investir dans des devises étrangères ?

Toutes les monnaies n’affichent pas le même taux d’intérêt que l’euro. En effet, certaines représentent une opportunité d’affaires que tous les investisseurs s’arrachent actuellement. Ils ont pour objectif de les acheter à bas prix et de les revendre plus tard afin de bénéficier d’un rendement plus élevé. C’est ce que l’on appelle spéculer dans les devises étrangères. Beaucoup s’investissent déjà beaucoup dans ce domaine et y trouvent de réels avantages.

Pour investir dans les devises étrangères, vous disposez des moyens suivants :

  • Le compte à terme en devises : En plaçant de l’argent sur ce compte, vous percevrez des intérêts en fonction de la nature de vos devises, mais aussi de leur durée d’immobilisation. Selon l’évolution du taux de change de votre monnaie internationale, et du taux d’intérêt offert par votre compte à terme s’évaluera le rendement de votre investissement. Vous pouvez ouvrir un compte à terme en devises à votre banque habituelle.
  • Les obligations en devises : Elles sont également accessibles chez votre banque. Il s’agit des obligations d’entreprises émises dans différentes devises étrangères. Le rendement s’évalue en fonction du taux d’intérêts de chaque obligation et de l’évolution de la valeur de votre devise étrangère.
  • Les actions en devises : Là aussi, le rendement de votre investissement dépendra des deux conditions déjà citées précédemment. Ce sont l’évolution de la valeur de votre devise et l’évolution du cours de l’action dans laquelle vous investissez.
  • Les fonds de placement en devises : Il s’agit d’investir indirectement dans des actions d’une dizaine d’entreprises afin de minimiser les risques de perte financière. Les fonds de placement en devises sont souvent thématiques et permettent aux petits investisseurs de placer leur argent avec le moindre risque (dans plusieurs sociétés qu’ils connaissent, qui sont près de chez eux ou qui les intéressent). En effet, grâce aux fonds de placements en devises, ces investisseurs ont plus de chances de suivre de près l’évolution des cours des actions et ainsi de mieux peaufiner leur stratégie de spéculation boursière.

Il existe également d’autres types d’investissements considérés comme « spéculatifs ». En revanche, ils sont intéressants mais fortement risqués. Ce sont :

Investir sur le marché des devises étrangères est ainsi avantageux. Parmi eux, vous avez :

  • La forte liquidité : vous pouvez investir la somme que vous voulez grâce à la grande liquidité du marché. C’est également un marché très sécurisé où les possibilités de fraudes sont presque impossibles.
  • La cotation en continu : vous avez accès au marché des devises pendant 5 jours de la semaine, 24/24h. De cette manière, vous êtes libre de réagir à un évènement comme bon vous semblera et ainsi préserver vos avantages de placement (éviter l’effondrement des cours et une grande perte d’argents).
  • L’accessibilité du marché : toutes les spéculations en bourse des devises étrangères peuvent se faire en ligne. Vous n’aurez donc pas à vous déplacer, et pourtant, vous trader directement, en temps réel. Il existe de nombreuses plateformes dédiées au trading des devises étrangères actuellement.
  • L’effet de levier des devises : un coefficient de 100 à 400 s’utilise pour maximiser vos gains lorsque vous trader des devises. Attention, ce coefficient est également applicable pour les pertes.
  • Les frais réduits : généralement, il n’y a pas de commissions spécifiques demandées par les intermédiaires sur le marché des devises. Ils prennent une petite marge sur la différence entre le prix réel et le prix de vente d’une paire de devise pour leur rémunération.
  • Une meilleure fiscalité : les impacts fiscaux des opérations de change sur les devises étrangères varient en fonction de la nature de l’investissement (ponctuel, spéculatif, professionnel…). Pour un besoin de devises lors d’un voyage à l’étranger, les opérations ne sont pas taxables. Pour l’achat et la revente sur un compte de devises, une exonération est possible dans certains cas. Les plus-values de change sont fiscalement assimilées aux « plus-values sur cession des biens meublés ». Et s’il s’agit d’une opération de change professionnelle, les gains sont imposés dans la catégorie des BIC (bénéfices non commerciaux) sous certaines conditions.

Ce sont les principales raisons qui poussent les traders à continuer leur activité, c’est-à-dire à spéculer sur les éventuels cours des devises étrangères. Malgré les risques encourus (volatilité du marché), les gains obtenus restent importants lors des paris gagnants. Parmi les paires de devises principales du marché des devises, l’on peut noter l’EUR/USD, l’USD/JPY, l’USD/CHF et le GBP/USD.

En quoi le Yen japonais constitue t-il un placement intéressant ?

Le Yen Japonais est, effectivement, très populaire actuellement. La raison est simple : les actions japonaises rapportent gros aux investisseurs pour de nombreuses raisons. Malgré le fait qu’elles soient encore boudées par certains européens, les actions japonaises offrent pourtant la meilleure solution pour diversifier les placements. C’est donc une mine d’or mal exploitée actuellement.

Déjà, il faut savoir que le Japon est la 3ème puissance économique mondiale. De ce fait, le Yen, la monnaie japonaise est très forte face aux éventuelles turbulences du marché. C’est un atout qui fait sa force et qui devrait finir par convaincre les investisseurs encore sceptiques. Le Yen reste donc une valeur refuge très intéressante en période de fortes secousses des autres marchés.

Sinon, le Yen est également considéré comme la devise qui grimpe en cas de choc grâce à la politique de rapatriement des capitaux au Japon. Le pays reste d’ailleurs l’un des plus gros exportateurs de capitaux vers le reste du monde. Le rapatriement de capitaux est une stratégie souvent utilisée en cas de crises ou tensions internationales entre les grandes puissances. Les bons investisseurs connaissent parfaitement cette politique de fuite et placent leur argent intelligemment sur le Yen. Ce qui a pour conséquence d’élever la valeur de la devise nippone. Le Yen demeure ainsi une valeur refuge traditionnellement sure.

Pour votre placement, choisir le Yen reste un choix judicieux. Il reste une valeur monétaire très liquide sur les marchés internationaux tout autant que l’euro et le dollar américain. D’ailleurs, selon les statistiques élaborées par des experts financiers, 20% du volume des changes en devises étrangères concernent le Yen.

Il est aussi important de mentionner que la force du Yen japonais réside dans la stabilité de l’économie du pays. C’est également l’une des plus développées au monde, toujours en perpétuel accroissement. En somme, le Yen dispose d’une grande vigueur incomparable à celle des autres devises internationales.

En effet, 90% des acteurs nationaux détiennent la dette publique japonaise. L’Etat se finance au travers des épargnes des ménages et des investissements des entreprises nationales. Et les banques japonaises détiennent un important volume de bon du Trésor. Le Japon est avantagé par la stabilité de ses dettes, mais aussi des atouts sans les contraintes habituels du crédit (notamment la dépendance). Le Yen est ainsi solide grâce la stabilité financière du pays.

Investir dans le Yen japonais est donc une mine d’or pour tous ceux qui souhaitent spéculer sur le marché boursier et bénéficier d’un rendement élevé. Toutefois, comme toutes les valeurs refuges, des risques plus ou moins importants sont à considérer. Il est fortement recommandé d’élaborer une bonne stratégie d’investissement, avec l’aide d’un expert financier.

Quand et où acheter son Yen japonais ?

Pour acheter son Yen japonais, il est recommandé de passer par un courtier en ligne qui soit spécialisé dans ce secteur. C’est ce que l’on appelle des « brokers ». Grâce à une plateforme de trading simple qu’ils auront mis en place, vous pouvez passer des ordres d’achat et de vente n’importe où et à n’importe quel moment.

La procédure d’achat et de vente de Yen japonais sur une plateforme de trading reste simple. D’abord, vous serez invités à vous inscrire auprès de ces brokers. Vous devrez donc avoir un compte de trading à votre nom. Ensuite, un premier dépôt sur ce compte sera nécessaire. Le montant de ce dépôt est variable en fonction de la politique du broker avec lequel vous collaborez. Après, il vous reste à commencer votre activité de spéculation boursière en utilisant les informations détaillées du broker (graphiques, outils d’aide à la décision, différents ordres, indicateurs techniques, signaux de trading, etc.).

Le meilleur moment pour acheter du Yen japonais reste évidemment celui où les prix sont abordables, ou carrément effondrés. En effet, le cours du Yen connaît une variation régulière qu’un bon trader saura déterminer au préalable à partir de l’analyse du marché et des évènements économiques et socio-politiques japonais. Si vous ne disposez pas encore des connaissances nécessaires pour bien parier sur la remontée en valeur du Yen, il est préférable de confier votre placement à un expert.

Le bon timing pour l’achat du Yen japonais dépendra ainsi de plusieurs éléments, notamment l’évolution économique des principaux titres japonais. Le Japon dispose, en effet, de plusieurs titres catégorisés en fonction du secteur d’activité, mais aussi du lieu géographique. Il y en a notamment dans l’automobile, l’énergie, les télécommunications, l’électronique, le commerce, l’électricité, l’assurance, la distribution et l’acier. Plusieurs sociétés peuvent ainsi devenir la base de vos opérations boursières : Toyota Motor, Honda Motor, Nissan Motor, JX Holdings, NTT, Softbank, Hitachi, Sony, Panasonic, Toshiba, Toyota Tsusho, Marubeni, Itochu, Tepco, Dai-ichi life, AEON, Seven & I Holdings et Nippon Steel & Sumitomo Metal.

Afin de savoir quand acheter vos Yens japonais, vous devriez prendre en considération toutes les actualités concernant ces sociétés cotées en bourse.

Qu’est-ce que le risque de change et comment s’en prémunir ?

Tout investisseur acquérant un actif libellé dans une devise étrangère est exposé au risque de change. Il s’agit soit d’une baisse de cours qui peut entraîner d’importantes pertes de valeur de ces actifs libellés en devise étrangère, soit d’une hausse des taux de change qui entraîne la hausse de la monnaie nationale. Dans ce second cas, il y a risque de freinage des exportations.

Le risque de change concerne donc les entreprises qui travaillent à l’international et les investisseurs financiers. Il est caractérisé par les fluctuations du taux de change au cours des délais de paiement et la variation du taux de change d’une paire de devises (euro et yen, par exemple). C’est une situation que l’on ne peut contrôler, on peut juste s’en prémunir. Et justement comment faire ?

Pour se prémunir du risque de change, voici ce qu’il faut faire :

  • Souscrire à des contrats de change à terme : acheter ou vendre une devise à une date ultérieure à un prix qui est déjà stipulé aujourd’hui.
  • Souscrire à des contrats d’option à terme : bénéficier d’une période de règlement étalée sur le temps.
  • Prendre des options sur devises : acheter ou vendre une devise à une date ultérieure sans une quelconque contrainte. On peut toujours y renoncer si, par exemple, le cours au comptant est plus favorable que le taux d’exercice de l’option.
  • Souscrire à un contrat à prime zéro : acheter ou vendre une devise en se basant sur une plage de taux de change préétablie. La protection des placements est bien plus importante et garantie.
  • Contracter une assurance : bénéficier de contrats permettant de se prémunir des variations de change. Par exemple, avec la COFACE ou Compagnie Française d’Assurance pour le Commerce Extérieure, les pertes de change sont couvertes à 100%.

Ce sont des formules de couverture intéressantes qui aident à vous prémunir du risque de change. Sinon, vous pouvez aussi vous tourner vers des acteurs proposant des solutions permettant de se couvrir du risque de change. Ce sont :

  • Les banques
  • Les bureaux de change
  • Les courtiers change

Quel moment attendre pour revendre son Yen japonais ?

Exactement comme pour l’achat du Yen japonais, la revente de votre devise étrangère doit être bien pensée afin d’en tirer le maximum de rendement possible. Pour ce faire, vous devez vous baser sur les statistiques et les évolutions du cours, mais aussi des actualités économiques et politiques du Japon. Autrement dit, vous devez vous fier à des chiffres et des données exactes pour pouvoir déterminer le bon moment où revendre votre Yen japonais.

Ce bon moment reste bien sûr celui où le taux de change du Yen japonais est élevé, en tout cas bien plus important que celui auquel vous avez acheté votre devise étrangère. Afin de vous aider, les plateformes de trading en ligne disposent déjà de ces informations qui sont recueillies en temps réel par des experts financiers. Il vous suffit de les consulter et de les utiliser à votre avantage.

Sinon, pour être sûr de ne pas louper le bon timing, le mieux est encore de travailler avec un expert. Il vous prodigue les bons conseils d’investissement qu’il vous faut pour réussir. De cette manière, vous minimisez les risques et gagner en plus-values importantes à la revente de vos Yens japonais.

Alors, prêt à investir dans le Yen japonais ? Avec toutes ces informations, vous ne pouvez que réussir. Surtout, n’oubliez pas, commencez petit afin de prendre vos marques et maitriser le marché de la spéculation boursière. Evitez des risques inutiles !

Le saviez-vous ?

Le Yen Japonais a été introduit en 1871. Il s’agit d’une très ancienne monnaie. Aujourd’hui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les plus gros échanges de devises avec le Yen Japonais ne s’effectuent pas avec le dollar, mais avec l’Euro !