Pourquoi investir dans une SCPI (Société Civile en Placement Immobilier) ? Quelle différence y a-t-il entre une SCPI et une SCI ? Comment choisir sa SCPI et réaliser un placement réussi ? Réduire Ses Impôts vous dévoile tout sur le fonctionnement de la SCPI.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Une SCPI est un organisme de placement collectif (OPC) dont le fonctionnement est le suivant : des particuliers investissent de l’argent dans l’organisme, et ce dernier s’occupe de l’acquisition d’un bien immobilier. Il est donc possible avec peu de moyen d’avoir des parts sociales dans des actifs immobiliers. Ces derniers seront entièrement gérés par la SCPI.

Quelle est la différence entre une SCPI et une SCI ?

Si vous désirez investir dans l’immobilier sans prendre à votre charge l’intégralité du bien immobilier, alors vous aurez deux solutions :

  • Investir dans une SCPI
  • Investir dans une SCI

Quelle est donc la différence entre ces deux sociétés de placement ?

La SCPI et la SCI sont des sociétés de placement ayant un fonctionnement assez similaire. La différence fondamentale entre ces deux types de sociétés réside dans l’objectif recherché par l’investisseur. Si la SCPI permettra d’acquérir un bien immobilier, la SCI sera davantage utilisée pour gérer un patrimoine existant, comme un patrimoine immobilier familial.

Quels sont les différents types de SCPI ?

Il existe 2 types de SCPI :

  • Les SCPI de rendement : leur objectif est de distribuer un revenu ou de valoriser progressivement son patrimoine immobilier. Elles peuvent être à capital fixe ou variable. La revente d’une SCPI de rendement se fera part retrait des parts ou par leur revente sur le marché secondaire.
  • Les SCPI fiscales : leur objectif est de réduire l’impôt sur le revenu de l’investisseur et de lui offrir un revenu complémentaire. Dans le cas d’une SCPI fiscale, la revente des parts peut annuler l’avantage fiscal obtenu.

Quelle fiscalité s’applique aux SCPI ?

Les SCPI sont des sociétés transparentes. Cela veut dire qu’elles ne sont pas soumises à l’impôt sur les sociétés (IS). Chaque associé de la SCPI sera imposé individuellement au titre de l’impôt sur le revenu (IR). Il s’agit pour l’investisseur de déclarer simplement dans sa déclaration d’impôts les revenus fonciers générés qu’il aura générés via la SCPI. Il le fera en remplissant la ligne BE de la feuille d’imposition 2042. Concernant le mode d’imposition, deux choix s’offriront à lui :

  • Le régime micro-foncier avec un abattement forfaitaire
  • Le régime réel avec la déduction des charges payées au cours de l’exercice fiscal.

Est-il risqué d’investir dans une SCPI ?

Tout investissement comporte un risque ! Il vous convient de le minimiser en choisissant la bonne SCPI. Car en effet toutes les SCPI ne se valent pas. Renseignez-vous sur le type d’investissements réalisés par la SCPI. Certaines placent les fonds dans des commerces, d’autres dans des hôpitaux, des résidences

Par ailleurs tenez également compte du profil géographique de la SCPI. Certaines n’investissent que localement dans une zone restreinte, alors que d’autres réalisent des acquisitions à l’étranger.

Plus la SCPI fera des placements variés en termes de type de bien et de position géographique et plus les risques seront réduits.

Notre avis sur l’investissement dans une SCPI

Investir dans une SCPI est un placement qui ne nécessite pas une connaissance accrue de la finance, ni des moyens financiers exorbitants. Il s’agit d’un investissement grand public qui permet de générer des revenus complémentaires ou de réduire ses impôts.

Se renseigner sur la SCPI, sur son fonctionnement, sur son type d’acquisitions mais également sur le fonctionnement des reventes de parts est indispensables pour réussir son placement et s’éviter de mauvaises surprises.

Le saviez-vous ?

Il est possible de financer la totalité de vos parts dans une SCPI par prêt bancaire. Vous pourriez ainsi rembourser votre crédit bancaire via les revenus fonciers que vous aurez perçus.