Les SICAV (sociétés d’investissement à capital variable) font partie des OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières). Comment fonctionne une SICAV ? Quelle est la différence entre une SICAV et un FCP ? Comment réussir son investissement dans une SICAV ? Réduire Ses Impôts vous explique tout sur le fonctionnement de cet organisme de placement.

Qu’est-ce qu’une SICAV ?

Une SICAV est une société. Il s’agit donc d’une personne morale disposant d’un conseil d’administration et d’actionnaires ayant un droit de vote. Le rôle de la SICAV est de réaliser des investissements collectifs dans des valeurs mobilières avec les fonds investis par de petits investisseurs. Il est donc possible avec peu de moyens de réaliser des placements en bourse, sur des marchés difficilement accessibles et de bénéficier d’un portefeuille d’actions variées, ce qui permet de limiter considérablement les risques de l’investissement.

Quelle est la différence entre une SICAV et un FCP ?

Un FCP (fond commun de placement) est au même titre qu’une SICAV un OPCVM. La différence entre une SICAV et un FCP se trouve dans leur forme juridique. Si la SICAV est une société qui émet des actions, le FCP n’a pas d’entité morale. Il ne s’agit que d’un fond dans lequel on peut acheter et vendre des parts.

La fiscalité des FCP et des SICAV est donc différente car les plus-values réalisées ne sont pas de la même nature.

Quels sont les frais de gestion d’une SICAV ?

Les SICAV prévoient 3 différents frais de fonctionnement :

  • Les frais d’entrée : ils sont négociables et varient entre 0 et 5% de la valeur du fond acheté. Vous devrez vous en acquittez dès l’acquisition de votre fond.
  • Les frais courant de gestion : ceux-ci varient en fonction des SICAV
  • Les frais liés à votre placement : si vous utilisez une SICAV par exemple pour investir dans un contrat d’assurance-vie, vous paierez les frais de gestion liés à ce type de contrat.

Comme on peut le voir il y a de nombreux frais de fonctionnement pour une SICAV, et ceux-ci peuvent venir réduire la performance de votre investissement. Ils devront être connus à l’avance, anticipés afin de vous assurer que votre placement pourra être rentable.

Qu’entend-on par rendement pour une SICAV ?

Le rendement d’une SICAV est calculé annuellement. Il correspond aux bénéfices réalisés divisés par l’investissement effectué. Bien sûr, tous les frais de fonctionnement de la SICAV seront pris en considération dans le calcul.

Si la SICAV est bénéficiaire à la fin de l’année, les bénéfices seront partagés entre les investisseurs du fond, en fonction du nombre de parts qu’ils détiendront.
Notons que si une SICAV a été rentable plusieurs années consécutives, il est très fort probable qu’elle le soit les années suivantes. Les SICAV investissant dans une multitude de valeurs mobilières, leurs résultats sont relativement constants au cours des années.

Est-il risqué d’investir dans une SICAV ?

Investir dans une SICAV peut être plus ou moins risqué. Fort heureusement pour chaque SICAV un profil de risque est établi. Plus celui-ci sera élevé et plus les résultats seront volatiles. En d’autres termes vous pourriez perdre ou gagner beaucoup.
Il existe des profils moins risqués avec des résultats plus constants. Ceux-ci sont réservés aux investisseurs ayant une faible aversion au risque.
Les profils de risques des SICAV sont établis sur une échelle allant de 1 à 7, 7 étant le profil le plus risqué.

Notre avis sur l’investissement dans une SICAV

Investir dans une SICAV ne s’improvise pas. Avant de réaliser votre placement nous vous conseillons de prendre en considération plusieurs éléments :

–         La durée de votre investissement : elle dépendra de votre besoin de trésorerie à court ou moyen-terme

–         Votre objectif : obtenir des avantages fiscaux ? Générer des revenus complémentaires ? Valoriser vos fonds placés ?

–         Votre aversion au risque : Elle déterminera votre capacité financière à encaisser d’éventuelles pertes et à sélectionner des organismes de placement plus ou moins risqués.

Quels que soient vos objectifs il est grandement conseillé d’avoir un portefeuille étudié et varié, afin de limiter les risques au maximum.

Le saviez-vous ?

Pour les SICAV, les assurances-vie et les autres organismes de placements, vous pourrez trouver des informations sur les risques du fond dans une documentation appelée « document d’informations clés ». Nous vous conseillons vivement de vous la procurer avant de réaliser votre placement.