Réussir son investissement locatif en 2018

Vous souhaitez investir dans l’immobilier mais vous ne savez pas comment choisir le système adapté à vos besoins ? Vous souhaitez bénéficier des nombreuses réductions fiscales proposées ici et là, mais encore une fois, vous ne savez pas lequel choisir ? Découvrez dans ce billet tous les points importants à retenir pour réussir votre investissement locatif en 2018.

Trouver votre secteur

La première chose à faire avant d’investir dans l’immobilier est de trouver son secteur. Il faut chercher les communes qui affichent des avantages en termes de demandes de location. Évidemment, une localité qui enregistre une forte concentration de locataires a plus de chance d’attirer l’investissement individuel. La rentabilisation sera alors plus simple et garantie.

Aussi, avant de commencer à investir, il faut étudier sérieusement le marché à la recherche du secteur avantageux. Outre la présence d’une forte demande des locataires, il faut aussi prendre en compte le coût des surfaces. Même si les locataires sont nombreux, si les surfaces sont trop chères, l’investissement en vaudrait-il réellement la peine ? C’est une question qui devra être analysée sous toutes coutures avant d’y investir le moindre euro.

La loi Pinel facilite grandement cette recherche de secteur où investir en immobilier. En effet, les zones éligibles pour ce système de défiscalisation concernent toutes les communes où les demandes de locations immobilières sont plus élevées que les offres, ou que les logements sont plus chers. Ainsi, les investisseurs savent déjà que certains quartiers sont plus avantageux que d’autres pour un investissement locatif. Le dispositif Pinel est ainsi un indicateur de la demande potentielle dans une région donnée.

Réussir son investissement locatif en 2018

Trouver un dispositif de défiscalisation de son investissement

De nombreux dispositifs de défiscalisation sont accessibles actuellement. Ils permettent de tirer avantage d’un taux de réduction fiscale considérable contre certaines conditions d’éligibilité. La loi Pinel est l’un des dispositifs les plus en vue actuellement. Elle propose de nombreux avantages aux investisseurs.

Grâce à la loi Pinel, les investisseurs peuvent bénéficier une réduction d’impôts sur une durée d’investissement de 6, 9 et 12 ans. Toutefois, il faut d’abord respecter les conditions imposées par le dispositif à savoir le lieu d’investissement, l’état du bien à investir, la mise en location de celui-ci, le plafonnement des loyers ainsi que des ressources des locataires. Si toutes ces conditions sont respectées à la lettre, l’investisseur pourra disposer d’un avantage fiscal de 12, 18 ou 21 % en fonction de la durée d’investissement qu’il aura choisi.

Préparer le financement à son investissement

Pour réussir son investissement locatif en 2018, il faut également préparer son financement. Tout investisseur ne dispose pas toujours de la somme requise pour acheter un bien immobilier, en rénover un pour ensuite le mettre en location. L’autofinancement n’est possible que pour une poignée d’investisseurs. Ce sont d’habitude les millionnaires ou les grandes firmes qui disposent déjà d’une somme prête à être investie. Généralement, les emprunts constituent, pour les citoyens, un moyen de disposer de liquidité pour effectuer ces tâches. Mais pour ce genre de projet, il est indispensable de prendre des dispositions en amont.

Il est toujours préférable d’assurer son emprunt pour éviter des mésaventures lors de l’achat ou la période d’achèvement d’un bien immobilier. Depuis 2017, une loi permettant de renégocier l’assurance emprunteur chaque année a été établie. Chaque investisseur est libre de choisir le degré de protection qu’il souhaite affecter à son emprunt. Il faut juste savoir qu’avec cette loi, 500 à 700 euros par an, en termes de pouvoir d’achat, peuvent être gagnés.

Pour ce financement par le biais d’un emprunt, il est aussi conseillé de négocier l’absence de pénalité en cas de remboursement anticipé. C’est toujours avantageux pour libérer la capacité d’emprunt d’un investisseur. Ce qui lui permettra d’investir dans d’autres projets plus facilement et plus rapidement.

Dénicher le meilleur gestionnaire immobilier

Bien qu’il puisse sembler facile d’investir dans l’immobilier, avec les conditions d’éligibilité, il est toujours préférable de se faire accompagner par un professionnel. Un gestionnaire immobilier connaît tout le marché immobilier dans les moindres détails. Il est l’expert apte à conseiller un investisseur dans le choix du logement à acquérir, son emplacement, etc. Il peut également apporter des explications plus détaillées sur son futur rendement, ou encore sur la manière d’obtenir plus facilement un prêt.

L’investisseur peut également recourir à l’expertise d’un professionnel pour ensuite gérer son patrimoine immobilier. Tel est d’ailleurs le cas dans les SPCI fiscales. Il prendra ainsi en charge la recherche de locataires, le recouvrement des loyers… toute la gestion courante du bien en question. S’il y a des devis à faire, le gestionnaire immobilier peut également s’en charger. C’est habituellement le cas dans les projets nécessitant des travaux.

Il faut savoir choisir le gestionnaire immobilier pour espérer avoir un professionnel digne de confiance à qui confier son patrimoine. Pour ce faire, il est généralement conseillé de s’adresser à des grandes boîtes qui disposent d’une forte notoriété sur le marché. Ces sociétés sélectionnent leurs techniciens suivant plusieurs paramètres afin de s’assurer de leur efficacité et de leur fiabilité. C’est cette garantie de professionnalisme qu’il faut pour réussir son investissement locatif.

Conclusion

Dans tous les cas, investir dans le locatif en 2018 est facile grâce aux nombreux dispositifs de défiscalisation instaurés par l’État. Toutefois, pour savoir lequel choisir, il faut absolument se fier à un professionnel pour être guidé convenablement et analyser comme il se doit les avantages de chaque système. C’est la condition primordiale pour pouvoir tirer avantage de ces dispositifs de défiscalisation.

En respectant tous ces points, aucun investisseur ne risquera de perdre son argent. Il est facile d’investir dans le locatif mais il faut en comprendre les règles et les respecter. Pour d’autres informations sur ces dispositifs de défiscalisation, et avant de contacter l’expert dans ce domaine, internet vous offre des ressources illimitées sur le sujet. Décortiquez tous les renseignements et essayez déjà de visualiser votre projet. Une fois que vous avez établi une esquisse, demandez au professionnel de l’analyser. Vous gagnerez énormément de temps en agissant ainsi !

Réduisez vos impôts en 2018 avec la loi Pinel

Lisez nos autres articles sur ce sujet :

Votre défiscalisation immobilière en 2018

Les nouveautés de la Loi Pinel 2018

Acheter un appartement pour louer en 2018