Le compte-titres offre la possibilité d’investir en bourse sur le marché français et étranger dans des titres financiers. Mais qu’est-ce qu’un titre financier ? Quels sont les différents types de comptes-titres et comment fonctionnent-ils ? Réduire Ses Impôts vous explique tout !

Qu’est-ce qu’un titre financier ?

Il convient avant toute chose d’expliquer ce qu’est un titre. Il s’agit d’un actif financier qui peut être une action, une obligation, une OPC… Un titre peut être émis par une entreprise privée ou bien par l’Etat.

Un titre financier est donc un titre qui peut représenter :

  • Une action (c’est-à-dire une partie du capital d’une entreprise)
  • Une dette (sous la forme de créances négociables)

Le titre financier pourra apporter une rémunération certaine sous la forme d’intérêts, ou bien variable s’il s’agit de dividendes.

Qu’est-ce qu’un compte-titres ?

Un compte-titres est simplement un compte qui vous permettra de détenir vos titres financiers. Il est lié à un courant bancaire courant, donc liquide et n’est pas plafonné. Il s’agit d’une première étape conseillée pour pouvoir investir en bourse.

Pour ouvrir un compte-titres, il faut s’adresser à un établissement bancaire ou à un courtier. Notons qu’il faut être majeur pour pouvoir en ouvrir un.

Quels sont les différents types de compte-titres ?

Les comptes titres existent sous plusieurs formes :

  • Les actions qui sont des titres permettant de détenir une partie du capital d’une entreprise
  • Les obligations qui sont une valeur mobilière et qui constituent une créance sur la personne l’ayant émise.
  • Les SICAV (société d’investissement à capital variable), qui font partie des FCP (fonds communs de placement)
  • Les warrants qui sont des produits boursiers permettant à un investisseur d’augmenter à la hausse la valeur d’un actif
  • Les trackers qui sont des produits financiers dont la valeur est indexée sur un indice boursier.

Qu’est-ce qu’un portefeuille boursier ?

Le portefeuille boursier correspond à la globalité des titres que possède un investisseur. Il comprend donc les actions, les obligations, les produits dérivés…

Plus votre portefeuille boursier sera large et varié et plus les risques liés aux aléas seront diminués. Il est souvent conseillé de composer un portefeuille avec des titres peu risqués, et de les mixer avec des titres risqués et volatiles afin de s’offrir la possibilité de générer un profit tout en conservant une certaine sécurité grâce à des placements plus sécurisés.

Pour composer votre portefeuille vous devrez prendre en considération plusieurs facteurs comme :

  • La croissance actuelle du secteur dans lequel vous investissez
  • La santé économique de l’entreprise, si vous achetez par exemple des actions
  • Votre capacité financière à absorber les risques. Cette dernière dépendra de la solidité de votre trésorerie.

Quelle est la fiscalité du compte-titres ?

L’inconvénient majeur de l’ouverture d’un compte-titres est sans aucun doute la fiscalité. Lorsque vous réalisez une plus-value ou obtenez des dividendes sur votre compte-titres, vous serez soumis à un prélèvement forfaitaire de 30% qui se décompose ainsi :

  • 12,80% d’impôt sur le revenu (IR)
  • 17,20% de prélèvements sociaux

Notre avis sur les comptes-titres

Le compte-titres est clairement destiné aux investisseurs chevronnés. Il offre de nombreuses possibilités de croissance financière mais il n’est pas à mettre entre toutes les mains. Comme tout investissement les comptes-titres nécessitent une étude approfondie du secteur dans lequel vous investissez et une gestion des risques maitrisée.

Le saviez-vous ?

Les comptes-titres sont principalement réservés aux investisseurs avertis. Il est souvent conseillé aux investisseurs débutants de se tourner vers un PEA.